Cinq questions sur le "Frexit"

16 mai 2017

Sortir de l'Union européenne, voilà ce que recouvre le terme Frexit, inventé pour faire écho au récent Brexit de nos voisins anglais. Mis en avant par Marine Le Pen mais aussi François Asselineau, c'est la première fois que cette option est prise autant au sérieux, par les politiques et par l'opinion publique.

Fin de l'immigration de masse, dévaluation avantageuse de la monnaie, renégociation des traités commerciaux... Nombreux sont les avantages espérés par les défenseurs d'une sortie de l'Union Européenne. Quatre chercheurs de l'Université de Strasbourg nous donnent leur éclairage en s'appuyant sur leur domaine d'étude.

 

Sommaire de la vidéo

 

    • 00 : 11 | "Techniquement le Frexit serait-il possible ?" par Frédérique Berrod - Professeure de droit à Sciences Po Strasbourg

 

 

    • 01 : 43 | "Sortir de l'UE serait-il un moyen de se protéger de la mondialisation ?" par Antoine Ullestad - Doctorant en droit public

 

 

    • 03 : 22 | "La France pourrait-elle jouer d'une dévaluation de sa monnaie ?" par Francis Kern - Professeur en Sciences économiques

 

 

    • 04 : 03 | "Aura-t-on moins de migrants en sortant de l'UE ?" par Sylvain Schirman professeur à l'IEP de Strasbourg

 

 

  • 05 : 13 | "Quelles seraient les conséquences économiques possibles d'une sortie de l'UE ?" par Francis Kern - Professeur en Sciences économiques